06 décembre 2012

Pension de famille: un lieu de vie pérenne pour les femmes en grande précarité

Aujourd'hui la plupart des femmes SDF, vivent dans l'errance jour après jour, surtout à Paris, où elles sont le plus nombreuses. Des associations les accueillent une journée, une nuit, voire deux. Les plus chanceuses et les plus sociabilisées peuvent trouver une place dans les rares centre de réinsertion où elles peuvent s'installer quelques mois. Mais se pose toujours, à un moment donné, la question de partir vers un autre logement. Une situation très angoissante, car elles ont besoin pour réellement se reconstruire d'un lieu de vie pérenne. Certaines femmes sont aptes à occuper un logement et à s'y maintenir. D'autres sont encore trop fragiles pour vivre seules.

Cliquez ici pour écouter le son





Aucun commentaire :

Publier un commentaire